fbpx
Lire maintenant
Promouvoir ta musique : Comprendre pourquoi les médias ne répondent pas, en 4 étapes

Promouvoir ta musique : Comprendre pourquoi les médias ne répondent pas, en 4 étapes

promouvoir ta musique newtone

Si t’es là chacal, c’est que t’as essayé de nous contacter pour promouvoir ta musique. Ou que t’en as l’intention. Ou alors, t’es juste curieux/se et ça : c’est bien. Dans cet article, on t’explique comment NewTone fait ses choix pour relayer des artistes. Ligne éditoriale, identité visuelle, qualité sonore… Tout y passe ! Et on a tout résumé à la fin, pour les flemmards (et aussi pour faciliter la compréhension…).

Mais avant de se lancer, sache une chose : NewTone ne rejette jamais un projet en disant, ou même en pensant, que l’artiste devrait arrêter la musique. Au contraire, et c’est le but de l’article, on pousse tout le monde à comprendre comment s’améliorer. Car le talent, ça existe, mais ça se travaille.

Et un gros charbonneur vaut tous les talentueux flemmards du monde.

Commencer par le commencement : contacter les médias efficacement pour promouvoir ta musique

Tu as sûrement remarqué, mais on a rédigé ce guide pour t’expliquer comment contacter les médias efficacement. Il y a toutes les étapes à suivre pour séduire NewTone avec un mail complet. Tu trouveras même quelques conseils pour réaliser un beau dossier de presse, très facilement !

Maintenant, n’oublions jamais que le respect de toutes ces étapes permet d’augmenter énormément tes chances, mais n’est pas une garantie. En gros, si ton projet correspond à ce qu’on cherche et que tu ne l’envoie pas correctement, il y a des chances pour qu’il ne soit pas relayé malgré tout. Ainsi, des projets moins « bons » pourraient passer devant le tien (et on n’aime pas trop cette idée-là). En revanche, si ton projet n’a pas suscité notre engouement, tu trouveras sûrement des pistes de réponse ici.

Connaître notre ligne éditoriale

Une ligne éditoriale, c’est quoi ? Ce bon vieux Wikipédia la définit comme « l’ensemble des choix et décisions que fait un acteur culturel […] en fonction de divers critères, qu’ils soient moraux ou éthiques, thématiques, formels, ou autre ».

Arrête de pinailler : la ligne édito, c’est notre code de l’Honneur. C’est ce qui fait que NewTone est NewTone, et Booska’P est Booska’P.

Oui, voilà. Et NewTone, c’est avant tout les musiques issues du Hip Hop, au sens large. On est très éclectiques et on inclut aussi bien le rap que le R’n’B, la Soul et tout artiste qui reprendrait les codes rythmiques de ces musiques.

Un artiste Jazz peut être Hip Hop, et un artiste Trap peut ne pas l’être.

Pas facile à définir, donc : là-dessus, c’est extrêmement subjectif. Sache que c’est souvent sujet à débat au sein de notre équipe de scientifiques. Au-delà des différentes qualifications qu’on peut donner à un titre ou à un artiste, c’est une vraie question de sensibilité artistique. Ce serait terrible si l’équipe de rédac’ d’un média devait se défaire de ses goûts pour faire ses choix. Parfois on aime, Parfois on aime moins, Parfois on n’aime pas.

NewTone, premier sur l’émergence !

Plus précisément, on aime relayer des artistes qu’on n’a pas vraiment vus ailleurs. On s’adresse à des curieux/ses et des passionné(e)s de musique, ainsi qu’à des artistes. On tient à leur faire découvrir des artistes encore peu exposés. Encore une fois, ce n’est pas une question de chiffres : on ne regarde jamais le nombre de vues ou de followers pour prendre nos décisions. On cherche plutôt s’il existe déjà un contenu médiatique satisfaisant sur l’artiste : un article, une chronique, une interview. Est-ce qu’un relai de notre part sera un véritable atout pour l’artiste et son public, ou simplement un dupliqué ?

En résumé, l’artiste Sally n’intéresse plus NewTone dès son premier EP, car un média qualitatif comme Clique a déjà fait un long Talk avec elle. On n’a rien de particulier à ajouter, qui pourrait aider le public à comprendre son début de carrière. Pourtant, on est complètement fans de ce qu’elle fait.

Pas de freestyles, que des sons et des projets terminés

On reçoit beaucoup de freestyles sur instagram. Ca peut être cool de découvrir des artistes comme ça mais on a fait le choix de relayer uniquement des sons et des projets mixés et masterisés. Pourquoi ? D’abord, c’est un gage de qualité. Ensuite, on veut que la musique qu’on relaie soit accessible partout, par tous : donc, en streaming. Enfin, ça nous permet de nous assurer que la musique est un projet de vie, pour toi et que tu as mis les efforts suffisants pour obtenir la meilleure qualité pour ton oeuvre.

Par ailleurs, c’est très rare qu’on propose des interviews ou des chroniques à des artistes qui ne nous laissent pas écouter un projet entier. Lorsqu’il n’y a qu’un titre disponible, on préfère parler de playlist.

Un bon mix, une bonne identité, un rendu professionnel : la base pour une bonne promotion

Lorsqu’on reçoit des mails l’une des raisons les plus récurrentes pour refuser un projet, c’est l’absence d’identité claire chez un artiste. Si la musique est faite avec le cœur, elle a toujours quelque chose de bon. Seulement, elle se consomme avec les oreilles et avec les yeux.

C’est donc agréable de voir un artiste se dévoiler dans un clip ou dans un shooting photo. La qualité de ces visuels joue énormément pour la crédibilité d’un artiste. Elle a aussi beaucoup d’importance pour un média, et notamment sur instagram, puisque l’esthétique est primordiale. Il nous est arrivé de décider de ne pas relayer le clip d’un excellent titre, simplement parce qu’on le trouvait inabouti. Au lieu d’un relai sur notre instagram et sur notre site, le titre se retrouve uniquement en playlist. C’est cool, mais ça aurait pu être beaucoup mieux.

Et si ça nous importe autant, c’est parce que c’est important pour le public ! L’identité visuelle ne doit vraiment pas être négligée. Tu peux d’ailleurs retrouver notre article sur l’identité visuelle des rappeurs français ici, pour t’inspirer des plus grands.

Le pire, c’est quand la mélo est catchy, mais que le mix est raté

See Also
"Je baiserai la France jusqu'à ce qu'elle m'aime" – Clip de 93 Hardcore

La plus grande frustration de notre équipe de scientifique est juste ici. Un mix raté, une voix mal arrangée, des ad-libs trop hautes, un autotune mal réglé… Ca peut ruiner un excellent titre. Et le pire, c’est que personne ne saura jamais qu’il est excellent… Entoure-toi des bonnes personnes, ou intéresse-toi au mix de manière extrêmement sérieuse ! Ta musique ne peut qu’en devenir meilleure.

Avec tout ça, NewTone et tous les autres médias cherchent surtout à s’assurer que ton projet est durable. Si tu vois la musique comme un hobby et que tu n’es pas prêt à te démener pour trouver le bon ingé son, pour acheter le bon micro ou réfléchir à la bonne idée de clip à petit budget, pourquoi prendre le temps de contacter des médias ?

A méditer…

Connais-toi toi-même : la clef pour promouvoir ta musique

Ce qui est vrai dans la vie, est vrai dans la musique. « Connais-toi toi-même », ça te permettra de savoir qui tu es et ce que tu veux. Ainsi, tu pourras demander les bonnes choses, aux bonnes personnes, de la bonne manière. C’est très important pour sortir du lot ! N’hésite pas à développer le caractère unique de ta personnalité, et de ta vision de la musique. Ca ne signifie pas de ne pas être influencé par d’autres artistes, ça veut juste dire : sois toi-même, à 100%.

Une fois que c’est intégré, fais le comprendre avec un bon pitch. Un pitch qui claque, c’est un pitch entre 3 et 10 lignes, sans fioritures. On a besoin d’en savoir juste assez pour avoir la curiosité d’écouter ta musique. Si tu décris tes sons, t’en dis déjà trop. Un bon pitch, c’est celui qui dit résume ta musique, sans la spoiler. Une bande annonce, quoi ! Si c’est du rap : dis-le nous ; si c’est mélancolique : on veut le savoir ; si c’est turn-up : envoie la sauce ! N’aies pas peur d’utiliser des mots-clefs un peu réducteurs pour décrire un son ou un projet : c’est grâce à eux qu’on se rendra compte que tu vaux beaucoup plus !

Tu peux lire cet article en cliquant ici si tu veux comprendre comment faire un bon pitch de playlist.

Les raisons de refus, en bref :

Pou résumer, voilà les différentes raisons pour lesquelles on n’a décidé de ne pas relayer ton travail :

  • Il ne rentre pas dans nos critères de ce qu’est le Hip Hop, ou nous il n’est pas adapté à notre sensibilité personnelle ;
  • D’autres médias ont déjà créé un contenu satisfaisant sur ton travail ;
  • Tu nous as envoyé un freestyle, ou tu nous a demandé une interview en envoyant un seul titre ;
  • Ton projet était déjà sorti quand tu nous as contactés ;
  • Le mix et les arrangements ne sont pas encore de qualité suffisante ;
  • Ton identité doit encore être clarifiée : musicalement, et visuellement (clips, photos…)
  • Tu n’as pas pitché ton projet ; ou alors tu dois encore améliorer ton pitch (trop long, trop court, hors-sujet…).

En résumé, si tu veux nous contacter :

Comme on l’explique dans cet autre article, contacter un média, c’est pas si compliqué ! En résumé, il faut envoyer un message avec ces informations :

  • Quoi : une présentation, avec un lien vers ta musique, un lien vers ton clip et un lien vers une ou des photos.
  • A qui : au mail de la bonne personne. Pour l’obtenir, tu peux passer par LinkedIn ou Instagram.
  • Quand : idéalement, 2 semaines avant ta sortie. On l’expliquait ici : un média aussi a son planning. Si tu fais ta promo trop tard, d’autres projets plus actuels pourraient prendre la priorité…

Et si tu n’obtiens pas de réponse, ou une réponse négative : essaie de prendre du recul sur ton travail, d’analyser et de corriger. Quoi de plus excitant que de progresser ?

Force à vous toutes et toutes, qui bossez dur pour faire vivre votre musique ! Vous êtes la lumière de ce monde 🚀

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
5
🚀
0
🛴
1
Voir les commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − dix =

Téléporter en haut !