fbpx
Lire maintenant
Pastel pour la culture: le média hip hop honnête

Pastel pour la culture: le média hip hop honnête

Pastel pour la culture
https://www.instagram.com/p/CFHvj3RiKsf/

Le télescope de NewTone a détecté Pastel pour la culture, un média qui fait référence pour la scène musicale émergente et dans la culture hip hop. Affranchi des nombres de vues, on l’aime tant pour sa vision que pour sa franchise. Interview avec le fondateur du média, Djibril !

A l’américaine

Né d’une mère de culture américaine, Djibril en est imprégné. Aux States, un chroniqueur ne se gêne pas pour dire à un artiste qu’il a fait un mauvais album, s’il le pense. Média ou pas, on dit les choses.

En France, c’est presque inconcevable. C’est souvent les mêmes artistes et les mêmes questions qui reviennent dans les médias influents, et notamment dans la sphère rap. Et ça le frustre.

Je retrouvais la même chose dans tous les médias. Pourquoi on se concentre que sur les gros artistes ?

Pas de problèmes, que des solutions : il crée Pastel pour la culture.

Un score pour chaque morceau

La plateforme musicale s’inspire des débats qu’un morceau peut générer entre amis. Il a identifié 4 critères de notation des titres : le flow, les paroles, la prod. et le visuel.

J’ai imaginé un nouveau format, pour donner mon avis sur la musique.

Sur cette base, il donne un avis strictement personnel. Favorable ou non, la conclusion est toujours constructive.

La musique, c’est social

Il vit en Seine Saint-Denis mais suit sa scolarité à Paris. Il observe donc des cultures musicales différentes. Il aime le débat que ça génère : c’est une manne pour l’ouverture d’esprit. Selon lui, la musique qu’on écoute forge la personnalité et inversement.

La musique, c’est la seule langue que tout le monde parle.

Chacun la perçoit et la conçoit différemment : la subjectivité est indispensable. Alors pourquoi, en tant que média, prétendre le contraire ? 

“Le but, c’est de toucher le côté humain… Il y a forcément un truc sur lequel on sera d’accord”.

Qu’on aime le rap ou le jazz, la techno ou le rock, il y a toujours un terrain d’entente : la puissance d’un piano, le décor d’un clip, le style vestimentaire…

Mais pour le trouver, il faut accepter de donner des avis tranchés. C’est comme ça qu’on provoque la réaction des gens. Et c’est ce qui rend Pastel si vivant. 

Entreprendre : des sacrifices

On n’a rien sans rien. Vivre demande des moyens, donc du temps. Créer demande du temps, donc des moyens.

Si je veux développer Pastel, il faut que je fasse des sacrifices. 

Grâce à un bel équilibre entre motivation et persévérance, Djibril parvient à développer son projet tout en travaillant comme Directeur Artistique chez Warner. Son secret : savoir accepter son humeur et produire en fonction.

Pastel est un véritable projet, avec des objectifs à long terme. La valorisation de la culture, sans distinction de forme ou de genre, c’est ça qui compte. 

Il faut qu’à terme, Pastel soit une référence.

Ce n’est qu’une étape de plus vers des objectifs ambitieux. Parmi eux, du conseil artistique et l’éducation aux métiers, afin d’optimiser l’écosystème de la musique.

A suivre, donc.

Pour découvrir d’autres étoiles qui font briller la musique, clique ici !

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
0
🚀
0
🛴
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

14 − deux =


© 2019 Issue Magazine Wordpress Theme. All Rights Reserved.

Téléporter en haut !