fbpx
Lire maintenant
Jonny Vegas : braquer le rap, pour la gagne

Jonny Vegas : braquer le rap, pour la gagne

Jonny Vegas winners interview

Le plus simple, pour t’introduire à l’univers Jonny Vegas, c’est de te laisser réfléchir à cette punchline :

Ils veulent prêcher le vrai comme des faux pasteurs.

Jonny Vegas – Dans mon village

Pour la sortie de son EP, on revient sur une interview datée de son premier projet.

Bowser et Scélérat : 2 identités pour un seul homme (oh la la)

“Pourquoi pas créer un truc qui pourrait tout changer ?” C’est la question qui le motive à lancer un collectif, à 18 ans. Poussé par l’élan de groupe, Jonny Vegas enregistre et publie son premier son complet, “Crystal”, en 2017.

Il accède à ses premières scènes et crée son identité. Ou plutôt, ses identités. Bowser & Scélérat sont ses deux alter egos, l’un plutôt trash et l’autre plus conscient.

Inclassable, comme on aime (oh la la)

“Ca m’a ouvert d’autres portes… Même moi, j’ai du mal à définir ce que je fais.”

L’utilisation d’instruments lui permet de développer sa particularité. Il pioche dans des influences riches & multiples. Daniel Caesar et King Krule y figurent aussi puissamment que le rap ou la techno qu’on écoute en warehouse.

“J’essaie de démocratiser la mélodie crooner sur de la trap”

(Oh mon Dieu) le 3310

https://t2.genius.com/unsafe/220x220/https%3A%2F%2Fimages.genius.com%2F886b47efd46404f1e6ebd138f575880b.1000x1000x1.jpg

Lorsqu’il a retrouvé son Nokia 3310 qu’il gardait depuis ses 15 ans, il affichait toujours les 37 appels qu’il avait manqués lorsqu’il l’avait perdu. Entre temps, il se l’était fait tatouer.

Tous mes téléphones sont passés dans les toilettes. Maintenant, mon « 33 », c’est les gens qui m’entourent.

C’est ce qu’il vit avec son entourage, qu’il condense dans ses sons.

Bienvenue dans la maison hantée (oh la la)

“On est dans une vie de bohème, avec l’alcool, la drogue… tout ça. On est dans une bulle”

Malgré ses doutes, son 33 le pousse à rester dans la musique. Après l’EP Jonny Coeur qu’il enregistre à Malte, il maquette un morceau. “Ce son, il marque la fin de quelque chose et le début d’autre chose”, dit-il. Il l’envoie à Clear Water Records, un label éclectique et qualitatif dans lequel il se reconnaît. Ils décident de travailler ensemble sur un EP.

Ce morceau, c’est “Je crois qu’elle m’aime”.

“C’est un esprit marginaliste. Ca me représente”.

Les tracks sont marquées par une fusion exceptionnelle entre les prod et les voix, tantôt graves tantôt aigües. Les arrangements magnifient l’ensemble. C’est le résultat d’un vrai travail d’équipe avec Bnvsky & Schumi1. Ils comprennent la musique qu’il veut créer.

“Le rap, c’est pas que des punchlines. Tu peux apporter ta sauce”.

Jonny Vegas pense à faire progresser la musique. Cet objectif est plus important que sa propre carrière. Il est forgé par plusieurs mondes et plusieurs modes. Leur fusion, c’est sa bulle. Cet EP, c’est le son qui en sort.

Soyez curieux, découvrez son univers. Et pour aller plus loin, découvrez BNVSKY et l’écurie Clear Waters Records dans cette vidéo.

Et pour découvrir d’autres étoiles qui font briller la musique, clique ici !

Votre réaction ?!
👀
2
🙄
0
🙏
2
🚀
2
🛴
0
Voir les commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

15 − 12 =


© 2019 Issue Magazine Wordpress Theme. All Rights Reserved.

Téléporter en haut !