fbpx
Lire maintenant
Top 6 des erreurs à éviter dans un mail pour promouvoir sa musique

Top 6 des erreurs à éviter dans un mail pour promouvoir sa musique

Erreurs à éviter promouvoir sa musique qualité musique

Tu sors un projet et tu veux que les médias en parlent, que les influenceurs le relaient et que les curateurs le placent en playlist ? Il va falloir leur envoyer des mails, comme on l’explique dans cet article ! Je suis Théodore et avec mon expérience en tant que rédacteur en chef du média NewTone et fondateur de l’agence Qualité Musique, je vais lister les 6 pires erreurs à éviter. Comme pour retirer un pansement, on va aller vite, ce sera moins douloureux si t’en as déjà commis une !

Au début, ça devait être un top 5 mais j’ai eu très envie d’en rajouter une sixième !

#6 Faire un mail trop long

Mets toi à la place des médias. Il reçoivent des tonnes de mails chaque jour. Et la vérité, c’est que t’as pas besoin de 25 lignes pour leur prouver que t’es unique et passionné. Comme on l’explique ici, 5 lignes peuvent largement suffire. Chez Qualité Musique, quand on fait les relations presse d’un artiste, on respecte cette règle d’or : 3 phrases pour le pitch, 3 phrases pour la bio. Et ça marche parfaitement !

#5 Oublier des éléments

Dans ton mail, essaie de mettre tout ce qui est nécessaire pour que le média puisse directement organiser son relai, si le projet lui plaît. Fais en sorte qu’il n’aie pas besion de te demander des photos en plus, des teasers et surtout pas : le lien du projet (ce sera d’ailleurs l’objet d’une erreur à part entière). Un jour, un artiste m’a raconté qu’il avait réussi à susciter l’intérêt de 6 médias avec son mail : ils étaient tous prêts à relayer mais ont demandé une photo de l’artiste. Il a mis 3 jours à répondre et n’a jamais été relayé : entre temps, les médias sont passés à autre chose, et ça se comprend aussi quand on sait que des dizaines de projets sortent chaque semaine.

#4 Oublier la musique

Aussi étonnant que ça puisse paraître, je reçois souvent des mails pleins de bonnes intentions, détaillant la musique et la vie de l’artiste. A la fin, on me demande si c’est possible de relayer ça sur NewTone… sauf qu’ils n’ont pas envoyé de lien d’écoute ! C’est quand même pour ça qu’on est là, le texte est extrêmement secondaire par rapport à ce précieux lien.

#3 Se mettre en position de quémandeur

Il y a sans doute une part de subjectivité, mais je ne pense pas être le seul à être refroidi par des mails qui demandent un relai comme si nous étions des prestataires. « Je voudrais savoir si vous pouvez m’interviewer » ou « comment ça se passe pour avoir un post ? » sont des questions à éviter. Pars du principe que le média sait bien que si tu le contactes, c’est pour être relayé et que s’il apprécie ta musique, il proposera, selon ses choix, le contenu le plus adapté à ce que tu lui envoies.

Essaie plutôt : « J’ai vu que vous avez relayé le rappeur NeS récemment et mon projet étant celui d’un rappeur qui rappe, je suis convaincu que ça peut vous intéresser pour NewTone. Je vous laisse toutes les informations et les liens ci-dessous et reste disponible pour en parler si jamais ça vous plaît ». Ca passe un peu mieux non ?

Attention : beaucoup de médias fonctionnent aujourd’hui avec des contenus payants : 50€ pour un post, 100€ pour un Reels, etc. C’est un business qui fonctionne ! Effectivement, dans ce cas le rapport offre VS demande s’applique ; mais pas dans le cas de médias dont l’éditorial fonctionne de manière plus traditionnelle, et gratuite.

#2 Faire une erreur dès l’objet du mail

Ah, ça la fout mal. A éviter en termes d’objet : « demande de promotion », « proposition de partenariat », « Le nouveau Damso ». Je me passerai de commentaires à ce stade ! A l’inverse, voici quelques conseils :

L’objet doit être clair sur… l’objet principal de votre démarche, à savoir la musique : c’est single ? projet ? freestyle ? Ensuite, si votre nom d’artiste n’est pas encore identifié, essayez d’utiliser des mots clés identifiables dans l’objet : « new wave », « drill », jersey drill »… permettront d’indiquer la couleur au média. Enfin, pourquoi pas ajouter un emoji pour faire ressortir votre mail de la masse ? Par exemple, ça peut donner :

See Also
pack kolaf relations presse

« Slime Plug » : le nouveau single de l’espoir de la new wave 🔌

#1 Ne pas dire bonjour

Ca se passe de commentaires.

Le Pack UMLA & les services Qualité Musique

Si tu veux aller plus loin, pour être sûr de te professionnaliser dans la musique et de te faire repérer, tu peux postuler pour le Pack UMLA ! En 3 séances de coaching, tu comprendras tout ce qu’il faut comprendre pour faire une bonne promo. Et en prime, on te livrera un Press Kit de grande qualité, prêt à l’emploi ! Tu n’auras plus qu’à envoyer tes mails.

Pour d’autres services de promotion, comme des relations presse, du community management ou du playlisting, tu peux te renseigner ici sur notre agence Qualité Musique.

Force à vous toutes et toutes, qui bossez dur pour faire vivre votre musique ! Vous êtes la lumière de ce monde 🚀

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
1
🚀
1
🛴
0
Voir les commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 × quatre =

Téléporter en haut !