fbpx
Lire maintenant
Hip Hop Community : l’union fait la force (Interview avec Garry Yankson)

Hip Hop Community : l’union fait la force (Interview avec Garry Yankson)

Hip Hop Communty Interview Garry Yankson

“Nous devons prendre contrôle de notre communauté. Révolution, c’est la seule solution”.

KRS One – The Solution

Encore un hymne rappé par le légendaire KRS-One, pionnier du Hip Hop issu du South Bronx. Cette vision est partagée par d’innombrables adeptes de cette culture à travers le monde. Discussion avec Garry Yankson, bien décidé à en faire une réalité avec Hip Hop Community, la marketplace des professionnels Hip Hop. Par eux, pour vous, pour nous. “Pour la culture”, mais pas que.

Hip Hop Community : l’union fait la force

En 2013, Kery James demande : mais qui fera l’union ? La même année, Garry crée Ready or Not pour “produire et diffuser du Hip Hop sous toutes ses formes”. Les différentes disciplines de cette culture sont représentées aux différentes éditions du RoN festival, qui participe à la genèse de carrières comme celle de KillASon, Josman ou Soolking.

Dans l’expérience qu’il accumule, une douleur survient et revient. Il la ressent, il l’observe : trouver des prestataires, les engager, s’organiser et toute l’administration qui s’ensuit est un frein à la conduite d’un projet.

Il faut digitaliser. T’arrêtes de niquer la planète, et tu gagnes du temps

Garry Yankson – Interview avec NewTone

En 2019, avec Groover Anderson, il continue donc d’encourager l’union en lançant Hip Hop Community : “une agence de gestion de projets et une marketplace avec un large catalogue de professionnels Hip Hop”. Pour s’unir, il faut d’abord ouvrir les portes et “permettre la circulation des compétences et des personnes”. La marketplace supprime les intermédiaires et l’agence apporte l’accompagnement qui reste nécessaire pour se lancer dans la sérénité.

Ce n’est pas un constat qui émane seulement de son expérience personnelle. Hip Hop Community, c’est la rencontre de l’Histoire et de l’actualité.

La religion Hip Hop : un grand réseau sans connexions

Pour certains, les paroles de KRS-One relèvent plus du prêche, car au delà d’être une culture :

Le Hip Hop, c’est une religion.

C’est un ensemble de croyances, qui se traduit dans des valeurs, un lifestyle, des pratiques artistiques

Garry Yankson – Interview avec NewTone

Parmi ces valeurs, on compte la “tolérance, l’amour, le dépassement de soi” ou encore “la débrouillardise”. Et c’est réel : cette mentalité s’est étendue à travers le monde depuis les années 1980, auprès de millions de personnes qui y sont devenues fidèles.

Le Hip Hop, c’est un code moral qui se joue des frontières et des catégories socio-professionnelles. C’est un réseau de personnes véritablement tentaculaire. Pourtant, il n’existe pas de connexions directes entre auditeurs, créateurs, offreurs, demandeurs… 

C’est un règne invisible, qui échappe souvent à ses fidèles pour être récupéré et utilisé comme argument de vente, comme dans cette pub Bouygues Télécom.

L’économie Hip Hop : seule la trime paie ? 

Et cette pub, elle est vue de tous. Comme celle de Free qui reprend “Popopop” de Gambi et est réalisée par Adrien Lagier & Ousmane Ly (clips d’Orelsan, Dosseh, Niska). On pourrait aussi parler de ces films, séries et documentaires qui vendent grâce à une B.O. hip hop. La mode, le cinéma, les musées, les paris sportifs, le sport lui-même… sont tant de secteurs qui génèrent de la richesse en ciblant le public que le Hip Hop a fédéré.

Tout le monde n’aime pas, mais ça parle à tout le monde

C’est une “économie transverse” à l’origine de transferts d’argent bien au-delà des ventes de disques et des concerts. Comment les identifier ? Est-ce que ces transactions peuvent contribuer au développement et à la prospérité de cette culture ? Car pour l’instant, la communauté Hip Hop n’en bénéficie autant qu’elle pourrait. Ce qui manque, c’est une révolution.

See Also
Finale Buzz Booster

Je suis révolutionnaire dans l’âme

Garry Yankson – Interview avec NewTone

Airbnb, pour le Hip Hop

Le Hip Hop aime la compétition. Et sur un marché économique, la transparence est une condition à la concurrence parfaite. 

Hip Hop Community a l’ambition de créer les connexions qui manquent et rend l’information disponible. Qui a des compétences en photo ? En vidéo, en distribution, en promotion ? Qui est DJ, beatmaker, régisseur ? Qui est le meilleur ? Quels sont leurs prix ? Les réponses seront sur cette marketplace, qui permet aussi de s’affranchir de l’administratif chronophage. Comme sur Airbnb, Skyscanner ou Leboncoin, on obtient ce qu’on cherche en quelques clics.

Hip Hop Community doit devenir un réflexe pour tout besoin pour un projet Hip Hop.

Garry Yankson – Interview avec NewTone

Finie, la rengaine : “J’me suis fait tout seul !”

L’indépendance, le do-it-yourself : quoi de plus Hip Hop ? En mettant ces services à disposition de tous avec une telle facilité, HHC donne le pouvoir à toutes les personnes qui initient des projets au sein de la communauté. L’empowerment est une notion chère à Garry qui s’est lui-même donné les moyens pour donner vie à ses différentes créations. Cette entreprise boucle la boucle et donne aux nouveaux ce dont il avait besoin à ses débuts.

“La route est longue de Boulogne à Rome” et Hip Hop Community est un raccourci que NewTone vous conseille d’emprunter. 

Le télescope de NewTone

La musique est une galaxie. Entre dans le télescope de NewTone pour découvrir d’autres étoiles !

Votre réaction ?!
👀
1
🙄
0
🙏
3
🚀
2
🛴
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

19 − 14 =

Téléporter en haut !