fbpx
Lire maintenant
Chineurs de Rap x NewTone : 5 sons chinés en mai

Chineurs de Rap x NewTone : 5 sons chinés en mai

Chineurs de rap NewTone

Avec les potos de Chineurs de Rap, on est corda que les chiffres mentent, pas la qualité. Alors on s’est dit qu’on allait relayer une sélection mensuelle de sons chinés sur leur groupe Facebook « Chineurs de rap », sur NewTone ! Découvre ici les 5 sons chinés par Chineurs de Rap en mai 2022 !

La sélection Chineurs de rap

1. Alban – À la cool #1 

Sélectionné par @hhjunkie et voilà ce qu’il en dit :

18.400 sur la matricule, Saint Florent sur Cher. Une petite ville d’à peine 6000 habitants en plein centre de la France. Le genre d’endroits où le rap se fait rare (même en 2022 oui). Les florentais peuvent à présent se targuer d’avoir un bon rappeur dans leur rang : Alban. Un rap à la brut, sans filtre, sans travestissement venus de facteurs extérieurs. Ce n’est que le début pour lui et attendez-vous à voir son dégradé s’afffuter fufut’! 💈

2. Kaba & Keno – Couci Couça

Sélectionné par @bogoss2tess et voilà ce qu’il en dit :

Ca fait un certain temps que les chineurs parlent de Kaba ; pour ma part je l’ai découvert l’année dernière avec 3.3 Magnitude, un projet Hip House très réussi. “Couci Couça” est le premier extrait de son nouvel EP “Long Story Short” qui sort le 10 juin et ça annonce déjà du très bon : la prod de Keno est groovy, Kaba y place son flow avec aisance. Dans la continuité de son précédent EP, sa musique est hyper entraînante et on se surprend vite à vouloir caler 2-3 pas de danse. Bref ça fleur bon l’été et je sens que le projet va bien tourner sur les enceintes cet été !

3. Manast’ ft. Rizzy Wallace – Gumbo

Sélectionné par @bogoss2tess voilà ce qu’il en dit :

Ce track réunit Manast, Rizzy Wallace – deux rappeurs français anglophones dont je vous invite vivement à découvrir les projets individuels – et le canadien Tony Stone du talentueux crew Planet Giza pour un cocktail explosif. Amateurs de rap aux sonorités jazzy et RnB, foncez écouter le projet dont il est issu, vous ne serez pas déçus ! 

4. T-Sow – Winlose

Sélectionné par @valentindlr voilà ce qu’il en dit :

Pour les plus énervés des fans de rap suisse, T-Sow n’est évidemment pas le perdreaux de l’année. Vous l’aurez peut-être reconnu à sa tignasse et son style vocal si particulier, mais ce cher “T” est le tiers, voir le quart, du légendaire crew Biennois « La Base », ecclésiaste du boom-bap et raviveur des sons 90s bienbien ouest-côte, composé de T-Sow, Buds et Ri-K, le tout chapeauté par les magiciens du beats Helvète : les Tru Comers. 

Après des projets fantastiques de connexion internationale, comme le 3 titres avec Lou Fresco et Prince Wally qui sonnait fort les arrières salles des QG des plus grandes mafias hispaniques, les comparses de La Base ont aussi attaqué des projets solo. Si Buds a été très prolifique et a connu un certain succès (son album Platinium, le projet psycho’n’odds avec Nativ), T-Sow est passé un poil plus inaperçu lors de la sortie de son album, pourtant de très très bonne facture, Pas d’ennemi comme l’eau. 

En cette fin mai, ce bon vieux T-Sow revient nous secouer tout ça avec ce morceau enthousiasmant et plein de bonne philosophie comme Buds et lui sont capables de le faire. Avec toujours les Tru Comers à la tambouille assurant cette patte si particulière, qu’on aime tant du meilleur collectif d’Helvétie, T-Sow et ses « skililidamdam » de skaman vous saluent bien bas et vous font danser sans complexes pour lancer l’été sous les meilleurs hospices … En attendant un projet qui fait fortement languir les amateurs comme moi !

See Also
buzz booster newtone

Babylon Brûle 🤙

5. Tohji, Loota, Brodinski – Yodaka

Sélectionné par @maevoland voilà ce qu’elle en dit :

Un OVNI se pose tard dans la chaîne de production de cette chronique chinée. Titre : Yodaka, par deux rappeurs japonais dont je n’ai a priori jamais entendu parler. Je connais en revanche leurs copains Kohh (qui a des collabs avec Frank Ocean et Travis Scott) et JP The Wavy (ruez-vous sur I want one). Depuis 2017, le talentueux rappeur et vidéaste Tohji sévit sur le marché du rap japonais, en solo ou avec son groupe Mall Boyz, prolifique et efficace. Avec Loota, qu’on retrouve notamment sur le banger It G Ma de Keith Ape, les deux artistes rendent hommage à un instinct sauvage et animal qui survit à la dépression d’une jeunesse japonaise hyperconnectée et étrangement hyperdéconnectée #chineursdesociologie

Mais surtout il y a ce blaze, irrésistible comme les palets Milka avec la gaufrette dedans. Brodinski. Je me remets à peine d’une collab avec Lazuli, le morceau Pika, un affreux et délicieux mélange de moombahton atomisé par des 808 méchantes qui ne font pas de prisonniers. Le revoilà dans une autre vibe où la respiration saccadée se transforme en instrument, sur lequel les voix des deux rappeurs se posent, complètement désincarnées au contraire, passées au rouleau compresseur de la disto et de l’autotune. Un spray d’hyper-pop et du rap smooth sur une basse qui craint degun. Plongez. 

Toi aussi, t’es un(e) Chineur de Rap ?

Rejoins la communauté Chineurs de Rap sur Facebook ou Instagram pour du chinage quotidien. Tu seras toujours bienvenu(e) dans les DM de NewTone pour nous faire découvrir de nouveaux sons & de nouveaux et nouvelles artistes. Pour nous contacter, n’hésite pas à te renseigner sur cette page du site ! Et si tu veux continuer à chiller en découvrant du contenu de qualité, rendez-vous sur notre chaîne YouTube !

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
0
🚀
0
🛴
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quinze + 7 =

Téléporter en haut !