fbpx

Chineurs de Rap x NewTone : 5 sons chinés en juin

Chineurs de Rap NewTone Wallace Cleaver

Avec les potos de Chineurs de Rap, on est corda que les chiffres mentent, pas la qualité. Alors on s’est dit qu’on allait relayer une sélection mensuelle de sons chinés sur leur groupe Facebook « Chineurs de rap », sur NewTone ! Découvre ici les 5 sons chinés par Chineurs de Rap en juin 2022 !

La sélection Chineurs de rap

1.Mairo – M.A.I.R 

Sélectionné par @Veurdre et voilà ce qu’il en dit :

Discret mais regain de productivité pour Mairo cette année. Depuis qu’il a lâché la bombe clipée « kill bill » en 2020, on a pu le retrouver entre autres sur colors, sur le freestyle grunt avec H jeune crack ou encore dans diverses apparitions sur les projets de la clique superwak.

Mairo dispose de la science du turn up comme ses amis genevois et mérite de gagner en expositio. Le fond, la forme, l’alchimie, la précision des rimes, le découpage des flows, des placements, poésie consciente ou égotrip tout y est. Les amoureux de hip hop s’y retrouveront à n’en pas douter.

En suisse il n’y a pas que le chocolat qui est savoureux, alors bonne dégustation auditive.

2. KOB – OnKOB #3 (Dopamine)

Sélectionné par @bogoss2tess et voilà ce qu’il en dit :

S’il est un jeune groupe de rap à côté duquel vous ne devez pas passer, c’est bien KOB (Kemeth Original Boyz). Le crew originaire de Lille a sorti sa première mixtape “Kemet Vol.1” le 13 mai dernier et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ont fait une arrivée fracassante dans ce putain de rap jeu. Chaque membre du crew se distingue par un flow particulier, les instrus sont tantôt mélodiques et planantes, tantôt sombres, à l’image de ce qu’on retrouve sur le titre Dopamine marqué par la complémentarité de chacun des rappeurs qui nous livrent un cypher particulièrement réussi. Le projet est très complet, la qualité de production aux petits oignons et ça ne peut annoncer que du très bon pour la suite. Pour pousser le chinage, on vous invite à checker la page artiste de chacun des membres de KOB, ils ont sorti des projets ou singles en solo qui valent le détour !

Voici leurs noms : Highman, KARÂ111, PNMBRE, ALVINXX, HOLA KINSHA, ZÉPHIR et BEBE CHOPPA.

3. Jeune Lennon – Orfèvre

Sélectionné par @bogoss2tess voilà ce qu’il en dit :

Jeune Lennon, rappeur originaire de Marseille, propose un univers musical hybride avec des productions particulièrement soignées aux sonorités cloud qui puisent leur inspiration du southern rap américain. Son premier album, Mañana Sale el Sol del DÍa, m’a mis une belle claque. J’ai trouvé très original le travail de la voix et la façon dont il l’exploite sur ses instrus planantes, une pépite qui va m’accompagner tout l’été et qui je l’espère saura également vous séduire ! 

4. Lucas Oprv – Ya Lo Sé

Sélectionné par @valentindlr voilà ce qu’il en dit :

Après une canicule qui assécha autant nos petits corps que Valérie assécha les comptes des Répu’, il était temps qu’un faiseur de pluie vienne nous proposer une alternative rafraîchissante à la douce brumisation. Lucas Oprv c’est, au départ, ce beatmaker du collectif Francis Tra$h, sorte de Odd Future français, dans lequel on retrouve par exemple Madjon Co ou encore Beny le Brownies. 

Mais le gars, en plus de ses énormes skilz en production en tout genre, a un certain talent pour le texte. Et pas n’importe quel texte. Celui qui, je crois, me fait le plus frissonner : un phrasé sucré, une langue nonchalante, une intonation tropicale et le tout au service d’une certaine idée du rap. Un rap doux, mielleux, amoureux et toujours un poil sexy et racoleur. Quelque chose qui vient se loger entre un Myth Syzer et les plus moites des génériques de telenovelas, et qui te fait dire qu’un Nelick n’a absolument rien inventé. Et ça, en plus d’être un mélange délicieux, c’est quelque chose qui frise avec le génial !

Ainsi, après un projet sorti en 2018 (Ortiz Pena Riquelme Vega, un nom qui sent bon les chemisettes à fleurs et les moustaches impeccablement épaisses) qui était plein de pépites à toutes intégrer à une playlist “SummerChiiiiiiiLL2k22” (Bora Bora est à absolument écouter pour capter la vibe du garçon), Lucas nous est revenu depuis 2020 avec quelques singles et notamment ce dernier sorti cette semaine. 

Ya Lo Sé c’est une ode à la légèreté amoureuse, une sorte de relation libre assumée, un poil douloureuse parfois mais toujours reconnaissante pour les plaisirs pris. On est donc dans le thème. Le conteur nous transporte avec cette instru pleine de bonnes et rondes ondes et un clip au grain et à l’arrangement ultra vintage qui donnent à l’ensemble un vrai grain.

Merci Lucas pour cette petite brise bien rafraîchissante et requinquante avant l’été à venir. On va étendre les jambes. 

See Also
Chineurs de rap NewTone

5. Wallace Cleaver – Encore

Sélectionné par @maevoland voilà ce qu’elle en dit :

Sombre époque. C’est autour de cet axe que Wallace Cleaver tisse son rap infusé à la drill, à la cruauté parfois heureuse et à l’intelligence. Les histoires qu’il raconte mêlent la réalité froide du quotidien et l’ambition des géants qui va avec. Le résultat est définitivement puissant, une impression qui est d’autant plus renforcée par les références mystiques, les mélodies épiques, les basses qui sonnent comme le jugement dernier…

Wallace Cleaver est inspiré, observateur, contemplatif, un peu comme un poète. En plus des textes qui t’emmènent toujours plus loin à chaque écoute, le choix des productions est clairement un atout dans sa proposition. Il semble y avoir une réelle recherche de sortir de sa zone de confort, un parti pris parfaitement appuyé par les deux producteurs récurrents participant à ses projets : LaSmoul et PR. Leur musicalité permet d’ajouter à la variété, la pertinence et la profondeur de l’univers du rappeur. Il est porté à l’écran depuis quelques années déjà par des réalisateurs talentueux tels que Dante Palma… ou encore lui-même ! De belles images très cinématographiques en guise de fil rouge, de la nature plutôt que de l’urbain définissent un peu plus encore les contours de son esthétique globale.

Dans cette dernière sortie clippée, Wallace Cleaver dit qu’il en veut encore. Nous aussi.

Bonus : Monaly ft. La$$ Suga – Balance

Chiné par @hhjunkie, voilà ce qu’il en dit :

Un beat sans batterie c’est possible ? Oui et qui plus est ça peut faire hocher la tête malgré tout ! Une voix pitchée aiguë et des petits éléments bien trouvés permettent une ambiance à la Apollo Brown. Sauf que cette fois nous ne sommes pas à à Detroit mais bien aux Îles Canaries. Cet archipel est un véritable berceau de la culture Hip hop. Pour à peine 2,5 millions d’habitants on peut y retrouver des rappeurs comme Monaly ou La$$ Suga, 2 fervents kickeurs avec des styles de lo-lifers. Ces derniers savent tout aussi bien rapper sur des instru modernes mais leur premier véritable amour reste le rap des années 90, east coast vibe. L’équivalent de porter des Timberland à Venice Beach 🏖️

Toi aussi, t’es un(e) Chineur de Rap ?

Rejoins la communauté Chineurs de Rap sur Facebook ou Instagram pour du chinage quotidien. Tu seras toujours bienvenu(e) dans les DM de NewTone pour nous faire découvrir de nouveaux sons & de nouveaux et nouvelles artistes. Pour nous contacter, n’hésite pas à te renseigner sur cette page du site ! Et si tu veux continuer à chiller en découvrant du contenu de qualité, rendez-vous sur notre chaîne YouTube !

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
0
🚀
0
🛴
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux × cinq =

Téléporter en haut !