fbpx
Lire maintenant
Chineurs de Rap x NewTone : la sélection de novembre !

Chineurs de Rap x NewTone : la sélection de novembre !

Chest Chineurs de Rap

Avec les potos de Chineurs de Rap, on est corda que les chiffres mentent, pas la qualité. Alors chaque mois, on se donne rendez-vous ici pour une sélection faite par leur équipe de diggers ! Découvre ici les 5 sons chinés par Chineurs de Rap ces dernières semaines.

Louga – Atteint

Sélectionné par @bogoss2tess et voilà ce qu’il en dit :

Membre du collectif parisien N3CO, Louga est un rappeur qui nous a marqué par sa large palette artistique et son rap hybride à l’esthétique très léchée. Son univers singulier est porté par des influences trap, jersey, drill, plug, qui créent un cocktail détonnant, et par une plume versatile et passionnée au trait de laquelle s’écrit un rap tantôt personnel et mélancolique, tantôt percutant et egotrip. 

Après avoir sorti plusieurs EP en collaboration avec d’autres artistes, Louga sort en avril dernier son 1er opus solo, Chant du loup, dont est extrait le titre qu’on vous présente aujourd’hui. Fidèle à sa DA si particulière, Louga délivre un projet très abouti, où s’entremêlent harmonieusement les productions aux influences diverses, une écriture soignée, un éventail de flows et un désir profond de marquer sa singularité. S’il ne réinvente pas la roue vis-à-vis des thématiques abordées, il le fait avec une authenticité et une originalité certaine. Il en ressort un rap qui ne ressemble à nul autre et qui saura certainement vous toucher comme il nous a touchés ! 

Fin octobre, Louga a présenté un nouveau projet, sur lequel il est à nouveau accompagné sur chaque titre, La Meute, qu’on vous invite a écouter dans la continuité du précédent pour mieux saisir l’énergie créative qui caractérise Louga. Bonne écoute ! 

Chest & Keno – Ride

Sélectionné par @bogoss2tess et voilà ce qu’il en dit :

Depuis 2020, Chest nous berce de sa musique sincère, authentique, tout en légèreté, à raison d’un projet par an. Cette année, le rappeur et son comparse producteur de toujours Keno nous offrent un EP 7 titres au nom évocateur : Été Indien. Un projet sur lequel Chest semble vouloir explorer de nouvelles variations dans la forme, avec une grande variété de prods., de flows et de placements, en laissant plus que jamais exprimer sa créativité débordante. 

Dès le premier morceau, “Ride”, qu’on vous présente ici, le ton est donné et on se retrouve plongé dans une ride estivale en compagnie des deux compères, dans une atmosphère détendue, portée par la prod. subtile et discrète de Keno et le flow tantôt lancinant, tantôt percutant de Chest. Ce contraste crée une énergie singulière, qui caractérise la musique du rappeur, et qu’on retrouve en fil rouge sur les morceaux suivants, qui nous fait véritablement vibrer dans un roller coaster d’émotions. 

Mélange contrasté de tonalités planantes, mélancoliques, bouncy et jazzy, le projet nous ramène quelques mois en arrière, alors que les rayons du Soleil perçaient encore à travers les nuages, une période propice à la fête mais également à l’introspection alors que la rentrée approche. Une fois de plus, Chest et Keno parviennent à créer une musique pure qui fait appel à l’affect de l’auditoire pour le toucher profondément. 

Creamy G – +30°C

Sélectionné par @valentindltr voilà ce qu’il en dit :

Les compilations ou, si t’es un jeune chineur un peu OG, les mixtapes ont le vent en poupe en ce moment. Les résultats sont plus ou moins réussis, on ne va pas se mentir. 

En effet, nombreux pensent qu’il suffit d’y introduire plein d’artistes, plein de feat botoxés et ‘bast’. La DA ? Quelle DA ? Le fil rouge ? Connaît pas. Les thèmes ? Ah ça ! On y a pensé, mais nan. Au final l’empilement de sons et d’artistes peut souvent avoir l’air d’un gros gloubiboulga sonore, indigeste et très vite oublié. Et c’est souvent dommage quand l’objet est de mettre en avant des jeunes MC ultra talentueux.

Ainsi, quand le job est bien fait, tout à l’opposé de ce qui est décrit ci-dessus, il est important d’en parler et de se délecter d’un bel objet sonore qui peut se permettre, de part l’essence même de son format, de sortir des sentiers battus de la production d’album. On peut y pousser des concepts jusqu’au-boutiste et c’est ça qui est bon dans cette compile de Rookie Magazine ! Avec “Amplitude Thermique” bienvenu dans ce qui pourrait le plus s’apparenter à un voyage entre terre et ciel, courant de la mésosphère et ses températures glaciales proches des 170 Kelvins, aux dunes incandescentes, arides du désert de Gobie. Le tout en moins de 36 min. 

On est content que des médias de la même niche que la nôtre se lancent dans ce genre de projet et viennent proposer un concept abouti comme celui-ci. Tout au long de la tracklist, les artistes, leurs univers et leurs affinités en termes de thèmes et de technique, sont parfaitement agencés pour proposer une montée en Celsius progressive. On passe du blizzard soufflé par EVRDAY, aux rayons solaires d’A$tro Boi. Le tout en passant par des températures plus proches de nos latitudes : tempérés et confortables. Les sons associés à cette dernière plage thermique nous mettent exactement dans ce mood. Un mood où nos sensations corporelles renaissent après la torpeur de l’hiver et où on se laisse porter par le souffle de vie qui réapparaît à l’approche de ces températures clémentes et réconfortantes. 

C’est à +30°C que l’on a été le plus en phase. En plus d’être dans ce qui se fait de mieux en termes de mercure, on est en harmonie totale avec ce que propose la très très talentueuse CreamyG. La glacière ambulante, distributrice de bons beat bien sweety, drope des bangers entre Rap, RnB du golden age et NeoSoul lunaire depuis 2020. C’est sans doute l’une des jeunes artistes qui propose la DA la plus excitante du moment. Alors quand on est soumis sur la troisième décade de la tracklist à sa voix feutrée et foutrement classieuse, on tombe à la renverse. La jeune MC kicke tout en nonchalance, cette prod. ultra groovy et pleine de ce synthé distordu juste ce qu’il faut pour produire cet effet East Coast si ensoleillé. Le tout combiné à des notes de Thérémine lancinantes, donnant à cette intru une atmosphère de soleil couchant, on finit de réchauffer nos petits corps engourdis par cet hiver naissant. Quelle ride ! Merci CreamyG, merci Rookie Magazine ! 

Bonne écoute mes chineurs. 

lvl 1ne – DANSE AVEC MES DÉMONS

Sélectionné par @valentindlr et voilà ce qu’il en dit :

Découvert avec le fabuleux “BEATMAKERS.”, avec son sample de Madlib et son ego-trip en prise de recul, loin de ce jeu gangréné par les type beat, lvl1ne continue à nous matrixer les esgourdes par ses prod. à la structure inclassable et le mix sans foi ni loi. 

Comme il le clamait dans “TECHNIQUES.”, “on s’en tape y’a aucune règle en mix”. Et oui poulet ! Première règle du “Mix-Club” ? Y’a pas de règle. Voilà un bon mantra à rabâcher à bon nombres de producteurs obséquieux et serviles. Laisser la créativité vous embarquer, pour que vous puissiez nous embarquer. Ne soyez pas timides et faites nous péter le crâne avec des productions saturées d’informations contradictoires. Perdez nous et confondez nos repères sonores et instrumentaux. 

See Also
LinLin chineurs de rap

Avec ce dernier son, lvl1ne s’associe à maxime, pour nous transcender par la danse. Toujours ce flow acerbe et précis. Toujours cette attitude phénoménale mise au service d’un truc grand. On sait pas trop quoi encore, mais nos corps le ressentent. Sans aucun doute. 

Bonne écoute mes chineurs.

POLLUX – NO SAVE

Proposé par @bogoss2tess, et voici ce qu’il en dit :

Avec son nouveau projet BLUES LAGUNE, Pollux nous emmène à ses côtés dans un voyage introspectif, tortueux. Au fil des morceaux, le rappeur se révèle toujours un peu plus, s’affranchissant de toute retenue et laissant parler son “blues”, porteur de mélancolie et de nostalgie, qui semble corrélé aux souvenirs de sa jeunesse à Abidjan, et de sa lagune. Esthétisme affirmé ou désir de conserver une certaine pudeur vis-à-vis de son auditoire, le traitement de la voix de Pollux est riche et n’en reste pas moins bien amené, car il ajoute à l’émotion sur chacun des titres. 

Sur “No Save”, le single avec lequel il a introduit son projet, le rappeur apparaît tourmenté, balancé entre ombre et lumière, comme cela est porté à l’image dans le superbe clip qui accompagne le morceau, et il semble chercher à échapper à ses démons grâce à son art. Cette difficulté à appréhender le monde qui l’entoure se retrouve dans sa musique, où les envolées lyriques s’entremêlent au rythme saccadé des productions pour créer un univers singulier, pas évident à appréhender de prime abord, mais très immersif et prenant à mesure qu’on se laisse porter par le projet. 

Raga – Sheher

Sélectionné par @hhjunkie voilà ce qu’il en dit :

Cette fois, c’est via le réalisateur sibérien Azar Strato que Youtube m’a amené vers une autre partie du globe, encore trop peu explorée de nos yeux d’occidentaux auto-centrés. On se retrouve donc cette fois en Inde, plus précisément à Delhi, la capitale. Je clique et je tombe sur le clip (réalisé par le russe si vous suivez), au doux nom de “Kheench Maari” traduction “Tue-moi” si j’en crois les divers traducteurs (non désolé je ne parle pas hindi). Le son et le clip étant ma foi très réussi mais pas vraiment à mon goût, je creuse un peu plus pour voir un son de notre ami Raga qui me correspond. Je m’arrête sur le morceau “Sheher” pour “Ville”. Qui est apparemment son premier son enregistré sous contrat avec Def Jam India.

Dans celui-ci, le rappeur de la capitale indienne s’adresse à tous ceux ayant vécu des passages difficiles, dans des environnements où toxicomanie et force de l’ordre omniprésente n’apportent rien de positif. Raga essaie alors de s’approcher du droit chemin en ayant comme entourage ses proches.

Toi aussi, t’es un(e) Chineur de Rap ?

Rejoins la communauté Chineurs de Rap sur Facebook ou Instagram pour du chinage quotidien. Tu seras toujours bienvenu(e) dans les DM de NewTone pour nous faire découvrir de nouveaux sons & de nouveaux et nouvelles artistes. Pour nous contacter, n’hésite pas à te renseigner sur cette page du site ! Et si tu veux continuer à chiller en découvrant du contenu de qualité, rendez-vous sur notre chaîne YouTube !

Votre réaction ?!
👀
0
🙄
0
🙏
1
🚀
9
🛴
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × deux =

Téléporter en haut !